BLOG

18/07

La Summer school de M3M « Notre santé n'est pas à vendre » stimule l'activisme en faveur de la santé

Début juillet, 12 activistes de la santé de 8 pays se sont réunis à Lokeren pour la première Summer school de M3M. L'occasion d'aborder la santé en tant que produit social et découvrir le rôle qu'eux-mêmes pouvaient jouer pour assurer à tous un meilleur accès aux soins de santé.

Cette formation m'a donné confiance pour lancer une nouvelle section locale PHM dans mon pays, le Liberia !

Chiara Bodini, collaboratrice politique de M3M en Italie, et l'activiste Leigh Haynes venue des Etats-Unis, ont pris la majeure partie de la formation en charge. Mais les participants aussi ont apporté beaucoup de connaissances. Avec des expériences et des idées venues du Liberia, de France, de Grande-Bretagne, d'Égypte, du Népal et de Belgique, l'échange autour de la commercialisation des soins de santé a rapidement été en profondeur.

Une analyse critique de la commercialisation de la santé

La formation a débuté par le film, "Moi, Daniel Blake", du réalisateur Ken Loach, qui traite des conditions de vie difficiles dans les milieux ouvriers britanniques. Le film illustre concrètement la santé comme une résultante de divers facteurs sociaux. Nous avons examiné cette problématique tout au long du week-end lors de plusieurs sessions interactives. La tendance actuelle consistant à privatiser de plus en plus les soins a été analysée de façon critique et les participants ont beaucoup réfléchi au rôle du mouvement social afin de rendre les soins de santé accessibles à tous.
Le manuel « Un mouvement pour construire la santé » a nourri la formation avec brio. Cet e-livre est une compilation des années d'expérience du People's Health Movement et est un réel outil de base pour toute organisation sociale qui luttent pour le droit à la santé.
Enfin, le cadre calme et reposant du Verloren Bos à Lokeren était propice à un bon apprentissage.

Une formation qui stimule l'engagement

Les participants ont quitté la formation avec un florilège d'idées et de théories qu'ils vont à leur tour transmettre à leurs collègues et activistes. Aletha Wallace, stagiaire au service politique de M3M, s'est sentie prête à lancer une section locale de People's Health Movement dans son pays, le Liberia. Deux participants de Grande-Bretagne étaient motivés et résolus à donner un nouvel élan au People's Health Movement en Grande-Bretagne.

De même, ceux et celles qui ne connaissaient pas encore M3M ou le People's Health Movement avant de participer à la Summer school, étaient surpris de l'existence d'un mouvement pour le droit à la santé qui réunit des pays du monde entier via la lutte politique et la solidarité.  

Vous ne pouvez pas participer à la Summer school, mais vous souhaitez lire davantage sur le sujet :

Vous trouverez plus d'infos ici :  

=> E-livre gratuit : Un mouvement pour construire la santé

=> Module de formation en ligne : « L'accès aux soins de santé – Notre santé n'est pas à vendre ! »


 

3941 views