BLOG

23/03

Le Général "Morong 43" promu: le monde à l'envers?

Tandis que des généraux (criminels) sont promus, les victimes attendent que justice leur soit rendue.

Le Général de l'armée Aurelio Baladad vient de recevoir une promotion aux Philippines. Il a été activement impliqué dans l'arrestation illégale en 2010 des "Morong 43". 43  travailleurs de santé ont été arrêtés lors d’une formation organisée par notre organisation partenaire CHD et ont été emprisonnés malgré leur innocence, pendant 10 mois. Le commandant de l'armée n'a rien trouvé à redire à la promotion de son staff. Les nombreuses plaintes contre le général ont été classées sans suite par la Commission des Droits Humains. En d'autres termes, il a été blanchi.

Le fait que des militaires impliqués dans la violation des droits humains soient promus et reçoivent des responsabilités dans l'armée philippine (AFP) montre le manque de sérieux du gouvernement philippin dans sa volonté de lutte contre l'impunité.
Des violations des droits de l'homme contre les activistes se produisent systématiquement, et ils sont récompensés au lieu d'être punis. Baladad était colonel lorsque les 43 travailleurs de la santé ont été arrêtés sous sa supervision. En attendant, il a déjà été promu deux fois: d'abord lieutenant, et plus récemment lieutenant-général.

Pendant ce temps, les proches des victimes attendent vainement que justice leur soit rendue. Leurs dossiers en attente sont ensevelis sous la poussière: la demande de dédommagement pour les Morong 43 n’a même pas été traitée, après trois ans; et la plainte pénale pour torture contre le général de l'armée et d'autres acteurs concernés est toujours chez le médiateur.
Avec la campagne Stop the Killings nous avons mené des actions pendant un an pour la libération des 43 travailleurs de la santé. La solidarité internationale a pu mettre la pression, et après 10 mois de prison, ils ont été libérés.
Source: humanrightsphilippines.net

Edita Burgos est de passage dans notre pays la semaine du 19 avril. Elle est la mère de l’activiste Jonas Burgos, qui a été enlevé en 2007. Le général Palparan a été impliqué dans la disparition de son fils, et est aujourd’hui sous les verrous pendant qu’une affaire court contre lui. Elle attend depuis toutes ces années que justice soit faite. Nous organisons la projection dans différents lieux en Belgique du film "Burgos", où elle sera présente. Vérifiez l’agenda des différentes projections. Nous vous y attendons nombreux !

7463 views