26/06/13

Cuba : la parole aux bénévoles – Ayle

Qu'est ce qui peut bien motiver les gens à s'impliquer bénévolement dans un projet communautaire? Pour le savoir, M3M est parti à la rencontre de quelques bénévoles de la casa comunitaria de La Havane. Ayle est femme au foyer et a appris à connaître le projet il y a quatre ans. Elle nous explique ce que le projet a changé dans sa vie.
A présent, quand je suis confrontée à un problème, je vois à chaque fois une solution possible à laquelle je peux contribuer.

Je suis née à Centro Habana, un quartier marginal de Cuba, où la saleté et la violence font que tu te sens mal à l’aise dans ta vie quotidienne. C'est le Docteur Mayda qui est venue m’encourager à rejoindre la « casa comunitaria ». Au début, je ne voyais pas le but, je pensais que ça me ferait perdre mon temps.

 

Un jour, en rentrant du marché, je suis entrée dans leur local. Un groupe de femmes étaient en train de discuter, et je me suis rendue compte que c’était intéressant et que toutes participaient, mais surtout qu’il régnait une ambiance conviviale dans cet endroit. A partir de ce jour, j’ai commencé à y aller régulièrement et sans m’en rendre compte je faisais déjà partie d’un groupe dans lequel je me sentais bien.

 

Un peu plus tard, les ateliers ont commencé durant lesquels nous apprenions une nouvelle méthodologie pour planifier et mettre en œuvre nos projets. Ma vie a changé complètement. Je me suis sentie plus utile, j’ai appris énormément de choses et petit à petit j’ai commencé à impliquer toute ma famille dans ces activités. Aujourd’hui, nous sommes tous promoteurs de la santé de Centro Habana.

 

A travers le projet, j’ai appris à valoriser davantage les gens qui m’entourent, et j’ai réalisé que nous sommes tous responsables d’aider les autres et de les éduquer afin que notre vie à tous s’améliore.

A présent, lorsque je suis confrontée à un problème, je vois à chaque fois une solution possible à laquelle je peux contribuer.

6480 views