07/03/13

Malgré la répression, le MSP-LA organise une grande assemblée régionale

« Beaucoup de dirigeants syndicalistes du MSP ont été renvoyés de leur travail », nous dit Arturo Quizhpe, personnage important du MSP-LA. Le Movimiento para la Salud de los pueblos – Latinoamerica (MSP-LA), notre partenaire, rassemble des associations luttant pour le droit à la santé en Amérique Latine. Malgré une répression parfois importante, notre invité nous explique que le mouvement est plus actif que jamais et qu'il prépare son premier grand rassemblement international.
  • Quelles sont les principales activités du MSP-LA?

Nous avons différentes lignes d'actions.
La première est liée à la recherche et au développement dans le domaine du droit à la santé, avec parfois des études sur des problèmes très spécifiques pour lesquels nous ignorons bien souvent qu'ils ont un impact sur la santé. Nous étudions par exemple l'impact de la migration économique du père de famille, liée au chômage et à la pauvreté, sur les membres restés sur place, comme l'épouse ou les enfants. Nos études tendent à prouver que ces enfants développent plus de maladies liées à l'émotionnel. Ensuite, nous organisons des campagnes sur le droit à la santé, nous tentons de construire une solidarité nationale et internationale sur le sujet, nous dénonçons les atteintes à ces droits ainsi que la persécution et la criminalisation de la lutte sociale. Beaucoup de nos actions ont pour thème la libération des activistes sociaux. Enfin, nous organisons des débats entre les personnes concernées par le droit à la santé sur les politiques et les stratégies à aborder afin de diminuer les inégalités et développer l'attention primaire de manière plus efficace.

  • Y a t il des pays latino-américains où la répression envers les mouvements sociaux est très forte? Des membres du MSP-LA en ont-ils été victimes ?

Un processus de criminalisation de la protestation sociale liée à l'exploitation minière est à l'œuvre dans beaucoup de régions, bien qu'il se produise de manière et à échelles différentes selon les pays. Le Pérou et l'Argentine sont concernés, tout comme le Brésil, avec les mouvements sociaux luttant contre l'exploitation de la forêt amazonienne. En ce qui concerne le MSP-LA, beaucoup de dirigeants syndicalistes du MSP ont été renvoyés de leur travail. Officiellement, les autorités justifient leur licenciement par le fait que leur rendement s'est révélé trop faible pour continuer à les employer.

  • Quelles sont les avancées du mouvement?

Au travers de campagnes et d'actions, nous cherchons à rendre visible les problèmes afin de conscientiser la population. Grâce à cela, nous parvenons à mobiliser de plus en plus de gens. Nos actions visent également à la prise en compte de nos revendications par les gouvernements. Dans ce domaine, nous avons avancé mais il y a encore beaucoup de limitations et d'obstacles à vaincre. Nous organiserons une grande rencontre internationale et pluriculturelle pour la deuxième partie de l'année, où il sera question de débats sur les soins de santé primaires, le bien vivre, le liens entre droits de la nature et santé,... En plus des membres du MSP-LA, de nombreux invités provenant d'horizons différents seront présents. Des gens du monde académique, des intellectuels, des écrivains, mais aussi la voix des organisations et des mouvements sociaux ainsi que des représentants de la population. Tous ces gens se rencontreront au sein d'un contexte mêlant art, science, et activisme.

 

7729 views