BLOG

05/02

Jardiner ensemble, c'est aussi une manière d'agir

Selon Advocates for Community Health, un de nos partenaires aux Philipinnes, agir et se mobiliser, c'est bien plus que simplement manifester et protester. Ils cherchent de nouvelles manières de favoriser la collaboration et de rendre une organisation plus durable. A Juban (dans la province de Sorsogon), un nouveau projet de jardin potager commun démontre que ce genre d'approche fonctionne!

Là où les gens se réunissent et réalisent des choses ensemble, on peut parler de mobilisation!

Gerry Deocariza, président de l'organisation de paysans Calateo Farmers Organization (CFO), soutient totalement ce projet: "Une activité concrète telle que ce jardin potager nous aide à ancrer notre collaboration de manière durable. Là où les gens se réunissent et réalisent des choses ensemble, on peut parler de mobilisation!"

Le jardin potager se trouve à quelques mètres à peine du centre du village, de façon à ce que tous les habitants puissent s'y rendre facilement. On y cultive toute une variété de légumes: aubergines, potirons, poivrons verts, haricots verts et bien d'autres encore. Les membres de l'organisation de paysans y travaillent chacun à leur tour.

Un jardin potager pour participer au combat politique

Juban est une bourgade rurale de la province de Sorsogon, au sud de Luzon. Il s'agit d'une des provinces les plus pauvres du pays, dû au fait que les fermiers ne possèdent pas de terres. La plupart des terres appartiennent à une poignée de familles riches, qui sont aussi à la tête du pouvoir politique de la province. C'est pourquoi l'organisation de paysans CFO se bat activement pour une vraie réforme agricole. Ses membres participent à différentes campagnes et actions de mobilisation dans la province et contribuent aussi à des campagnes coordonnées au niveau national, revendiquant le droit à la terre, qui s'amplifie progressivement grâce au travail de mouvements sociaux.

M3M et Advocates for Community Health souhaitent atteindre deux objectifs avec ce projet. La création de ce jardin potager permet d'améliorer l'état de santé des habitants, et, en tant qu'organisation locale, la CFO développe la capacité de la communauté à diriger et amener du changement.

Les recettes du potager pour plus de résistance

L'organisation de paysans CFO est déjà connue dans la province pour ses campagnes à l'encontre de grands projets d'industrie minière et autres projets commerciaux ayant un impact négatif sur les droits de la population. En collaboration avec des mouvements environnementaux, des organisations paroissiales, des autorités locales et des citoyens concernés, la CFO mène en ce moment une série de campagnes pour contrer la mise en place d'un énorme projet en énergie.

Le ministère de l’Énergie souhaite développer une projet d'électricité sur le volcan actif de Bulusan, ce qui permettrait de générer 40 mégawatt. D'après la CFO, ce projet aurait des conséquences néfastes, notamment la raréfaction de l'eau potable et de l'eau d'irrigation et le risque d'inondations et de glissements de terrain lors de typhons, sans compter que les populations locales se retrouveront confrontées aux déchets chimiques toxiques provenant de la production.

"Nous sommes actuellement en pleine campagne contre ce nouveau projet de grande envergure, et le jardin potager nous aide à rassembler les fonds nécessaires pour aller plus loin dans nos protestations", nous dit Gerry. Le reste de l'argent récolté sert à organiser des formations de santé en collaboration avec le comité de santé local.

Aussi pendant les opérations militaires

De plus, le jardin potager peut s'avérer utile lorsque des opérations militaires ont lieu au village. Dans des régions où des activistes résistent face aux mesures agressives de gros projets commerciaux (comme l'exploitation minière ou la saisie des terres), on fait souvent appel à l'armée pour réprimer cette résistance. "Lorsque les soldats sont présents, ils nous empêchent souvent de nous rendre sur nos propres champs dans les montagnes. Ils nous accusent de faire partie des rebelles qui se cachent selon eux dans les montagnes. Pendant ces opérations, nous avons cependant toujours accès au jardin potager commun et nous pouvons nous y rendre pour cueillir des légumes pour nourrir nos familles", nous dit un des membre de la CFO.

Pour démontrer les bons résultats du jardin potager, la CFO a organisé il y a peu un "Festival de la récolte". Différents représentants des autorités locales, la Croix Rouge internationale et d'autres ONG des Philippines s'y sont rendus. Ils ont ainsi pu se rendre compte de leurs propres yeux de quelle manière la CFO travaille à une sécurité alimentaire de façon durable et biologique.

8695 views