BLOG

10/09

A la mémoire de Tomislav Bursac

Pendant des années, Tomislav était actif en tant que bénévole chez Médecine pour le Tiers Monde, tout d'abord dans des actions humanitaires en Yougoslavie et plus tard aux Philippines.

Tomislav se sentait chez lui auprès de toutes les nationalités et communautés

Nous l'avons rencontré en tant que Président d'une petite organisation humanitaire yougoslave qui envoyait de l'aide après les bombardements de l'OTAN. Sa devise était: l'honnêteté avant tout. Il voulait qu'on rende des comptes pour chaque euro dépensé et que l'aide parvienne de manière efficace chez ceux qui en avaient le plus besoin.

Ensemble, nous avons organisé plusieurs missions pour envoyer des provisions à des orphelinats en Serbie et au Kosovo. Il voyageait avec les convois pour s'assurer que tout arrivait bien sur place. Rien n'était de trop pour lui: envoyer de la farine et et du sucre aux orphelinats près de Belgrade; amener des poêles en plein hiver au Kosovo.

Mais il voulait plus que cela. Son idéal était de construire dans la Yougoslavie ravagée, une organisation comme Médecine pour le peuple. Il cherchait partout des gens qui voulaient s'engager avec lui. Finalement, il est parvenu à mobiliser des médecins dans différentes villes de Yougoslavie pour servir le peuple, comme le fait Médecine pour le peuple.

Ses actions étaient fondées sur la solidarité et la mobilisation de la population. Par des fêtes, des activités culturelles, des collectes... il sensibilisait une bonne partie de la communauté yougoslave en Belgique. Tout ce que ces actions rapportaient était intégralement investi dans l'aide humanitaire. Il allait jusqu'à s’endetter lui-même pour faire réussir ces activités.

Il disait toujours que, dans la vie, il faut être conséquent. Il ne supportait pas les gens qui faisaient de belles promesses ou qui sèmaient la discorde.

Tant ici en Belgique qu'en Yougoslavie, il était à la recherche de gens qui s'engageaient comme lui dans la lutte sociale. En Yougoslavie, il participait à des actions contre la politique antisociale de droite et prenait des initiatives pour promouvoir l'unité entre tous les peuples de l'ex-Yougoslavie. Il s'est également impliqué dans la construction d'une organisation d'amitié belgo-yougoslave.

Plus tard, il mobilisa, avec son épouse, la communauté philippine en Belgique afin de soutenir un projet de santé aux Philippines. Tomislav se sentait chez lui auprès de toutes les nationalités et communautés.

7745 views