BLOG

11/12

Les organisations Philippines Lumad se voient decerner le prix des droits de l'homme par Stop The Killings

La plateforme Stop the Killings a décerné hier le prix des droits de l'homme aux organisations Lumad de Mindanao, au Sud des Philippines. Celles-ci paient un lourd tribut dans leur lutte contre les activités des exploitations internationales agricoles et minières dans la région. Quelques centaines de personnes ont manifesté pour qu'un terme soit mis à la violence.

Les organisations Lumad se sont vues décerner le prix pour leur lutte soutenue à Mindanao. Elles organisent la population indigène de Lumad et s'opposent aux activités minières et agricoles à grande échelle qui polluent leur environnement et menacent leur mode de vie. Rien ne les arrête, pas même les conditions les plus dantesques. Le 1er septembre, Emerito Samarca a été assassiné en même temps que deux figures de proue de la communauté Lumad. Malgré l'intimidation et les assassinats, Les Lumads résistent depuis 25 ans, avec succès, contre entre autres une mine à grande échelle de cuivre et d'or à Tampakan.

Les organisations Lumad l'ont emporté face au comité des travailleurs de la municipalité colombienne de Palmeras, à l'activiste péruvienne Maxima Acuña de Chaupe et à l'association des avocats Maya du Guatemala. Le jury, composé de représentants de syndicats, d'organisations sociales et du monde académique, espère que ce prix contribuera à mettre un terme à la violence dont sont victimes les organisations.

La récompense a été reçue par Perencita «Daday» Sanchez, de la Mindanao Interfaith Services Foundation. Cette organisation a mis sur pied 19 écoles pour les Lumads. Elle a remercié Stop the Killings ainsi que tous ceux qui ont exprimé leur vote en geste de solidarité. L'urgence de leur situation était récemment mise en évidence par le Rapporteur de l'ONU aux droits des réfugiés internes, Beyani. Dans son rapport, il appelle à une protection spéciale pour les Lumads car leur culture et leurs revenus sont menacés.

Au cours du mois dernier, plus de mille personnes ont voté pour l'un des nominés. Et aujourd'hui elles étaient quelques centaines à avoir donné de la voix dans les rues de Bruxelles avant d'assister à la remise du prix. Elles ont ainsi affiché leur solidarité avec les activistes environnementaux du Sud en cette journée internationale des droits de l'homme. Nombre d'entre elles avaient également manifesté pour le climat dimanche à Ostende.

Les activistes environnementaux sont de plus en plus souvent victimes de violence mortelle. Selon l'ONG Global Witness, 116 activistes environnementaux ont été assassinés l'an dernier. Avec cette campagne, la plateforme d'action Stop the Killings veut attirer l'attention sur cette évolution inquiétante.

Stop the killings est une plateforme d'action de syndicats et d'organisations sociales. Par le biais d'actions et de la diffusion d'informations, son objectif est de contrer la répression de syndicalistes et d'activistes dans le Sud. Les Lumads ont été nominés par Solidagro, M3M et 11.11.11. Ils coopèrent avec les Lumads afin qu'ils puissent mieux défendre leurs droits.

C'est déjà la quatrième fois que le prix des droits de l'homme est décerné.

L'action était aussi publicé sur les sites de l'Avenir et 7sur7.

7499 views