BLOG

25/02

Mission de solidarité du MPS : rencontre avec l'OMS à Gaza

Chiara Bodini (Italie) et Wim De Ceukelaire (Belgique) sont à Gaza en mission de solidarité pour le Mouvement Populaire pour la Santé (MPS) et ont été reçus par le Dr Mahmoud Daher, chef de mission de l'OMS à Gaza.

Gaza est dans une situation d'urgence qui se prolonge, où l'accès à la santé est soumis à une grande pression.

Ils viennent faire part de la solidarité du mouvement envers le peuple de Gaza, et lui ont remis une copie du rapport Global Health Watch 4. Voici ce qu'il a déclaré à l'intention des militants pour le droit à la santé qui se trouvent dans le monde :
« Gaza est dans une situation d'urgence prolongée, où l'accès à la santé est soumis à une grande pression. La situation politique et l'insécurité privent les gens de leurs droits, y compris les professionnels de la santé qui n'ont pas été payés depuis plusieurs mois. A cause du siège, les approvisionnements sont retardés, et bien sûr les services ont été endommagés.

Gaza a souffert d'un processus de dé-développement au cours des dix dernières années, ce qui se ressent énormément dans le secteur de la santé. La population grandit, mais aucune nouvelle infrastructure n'a vu le jour, tandis que 60 d'entre elles ont été endommagées voire détruites au cours des dernières attaques, parmi lesquelles un centre de réadaptation et rééducation et 6 maisons médicales. 16 000 personnes chaque année tentent de quitter Gaza pour des raisons de santé, mais 20% d'entre eux n'y parviennent pas et d'autres doivent attendre longtemps. Cela ne se produirait pas si la liberté de mouvement des biens et des personnes était garantie, et qu'une vie normale était accordée aux populations.

S'ajoutant à tout cela, il y a les déterminants sociaux de la santé : la pauvreté, le chômage, le manque d'infrastructures. De 1994 à 2000 à Gaza, on avait bien avancé sur tous ces plans ; après, tout s'est détérioré à cause du siège. L'accès à l'eau reste problématique.

Les gens doivent consacrer en priorité leurs revenus à l'achat de nourriture, d'eau et aux soins de santé, et il ne leur reste rien pour autre chose. Cela est un vrai fardeau sur notre dignité, crée un stress permanent, une frustration, une humiliation, et une dépression. Tout cela rentre dans la définition de la santé par l'OMS. La santé spirituelle est également affectée : les gens n'ont pas le droit d'aller prier à Jérusalem, les chrétiens peuvent demander un permis pour aller prier seulement à Noël et à Pâques, les musulmans seulement s'ils ont plus de 60 ans.

La vie est affectée sous tous ses aspects dans cette prison à ciel ouvert. Malgré cela, les gens gardent l'espoir d'un retour à la paix. Tous les médias stigmatisent les Palestiniens comme étant des terroristes. La lutte du peuple pour la liberté et la paix n'est pas visible, et cela fait aussi partie de la santé. La santé c'est notre humanité et la contribution que nous faisons à la société. La santé dans le monde c'est tout ça. »

4363 views