BLOG

27/11

Pensées de Véro pour Huber

Après le passage du typhon, Fanny se charge d’organiser la solidarité avec nos partenaires aux Philippines. Il faut surtout garantir que les fonds que nous récoltons ici puissent être utilisés le plus rapidement possible sur place. Tout un boulot ! Véronique, elle, n’arrête pas de me parler du Colombien Huber...

Quand les difficultés se montrent et qu’on sent comme dans mon cas, toute l’affection et la tendresse que beaucoup ont pour moi, on arrive nécessairement à la conclusion que les années de sacrifice ont valu la peine

Pas qu’elle soit secrètement amoureuse de lui. Non, Huber est le vice-président de Fensuagro, une fédération de syndicats et d’organisations paysannes en Colombie. Afin d’affaiblir la lutte sociale et le syndicat, le gouvernement colombien a décidé de l’emprisonner sous accusation de rébellion et terrorisme !

Véronique me montre la lettre que Huber envoie de prison : « Compagnons, recevez mes salutations fraternelles. Il serait difficile de répondre à toutes les expressions de solidarité que j’ai reçues durant ces jours tellement durs pour moi, pour ma famille et les organisations sociales et politiques auxquelles j’appartiens. Avec le temps et quand je disposerai de papier, je répondrai aux lettres, aux notes et à toutes les expressions d’affection et de solidarité que j’ai reçues. Je dois admettre que toutes m’ont affecté jusqu’aux larmes. L’affairement et les responsabilités que nous assumons tous pour mener à bien nos tâches nous font oublier ou négliger notre partie humaine, l’affection, la camaraderie ou au moins, cela m’arrive à moi. Mais quand les difficultés se montrent et qu’on sent comme dans mon cas, toute l’affection et la tendresse que beaucoup ont pour moi, on arrive nécessairement à la conclusion que les années de sacrifice ont valu la peine.

Aujourd’hui, malgré les circonstances, je ne me sens pas vaincu, ni relevé de mes responsabilités comme acteur social et politique du mouvement populaire en Colombie, en Amérique et dans le monde. Au contraire, j’ai aujourd’hui une responsabilité qui s’ajoute à celles que j’avais déjà : celle de combattre pour les prisonniers politiques et tous les prisonniers de ce pays, étant maintenant l’un d’eux.

Depuis ma nouvelle tranchée de lutte, je travaillerai jour et nuit, pour les paysans, les indigènes, les travailleurs de tous les secteurs populaires, malgré les conditions dans lesquelles je me trouve. Je suis en prison, non pas car j’ai été corrompu, non pas parce que j’ai trahi ma classe ou mon peuple, mais tout au contraire, parce que j’ai agi conformément à mes principes et à mes convictions. D’ici, je continuerai à travailler et, un certain jour, je sortirai pour me joindre à nouveau à la protestation, à la grève, à la mobilisation sociale ; outils puissants avec lesquels on forge les changements d’une société. Je suis convaincu de cela, la lutte sociale et politique dans toutes ses manifestations parviendra plus tôt que tard à mettre fin à la nuit horrible et illuminera, pour les dépossédés, pour les déracinés, pour les prisonniers, la lumière de la justice, de l’égalité et de la paix ; nous serons une nation souveraine, démocratique et bénéficiant d’une justice sociale. Les apatrides qui nous ont gouvernés ne passeront pas ; l’unité des démocrates et des patriotes, car nous sommes la majorité, mettra fin au règne de la trahison, de l’inégalité et de l’injustice. »

Le cas de Huber sera au centre de l’action Stop The Killings du 10 décembre. Avec une cérémonie de remise de prix des Droits de l’Homme à des individus, des organisations ou des autorités qui se sont fait remarquer positivement ou négativement en la matière, Véronique me promet une vraie soirée de gala. Faut juste que je trouve quelque chose de présentable à mettre...

 

 

Toutes les trois semaines, la rubrique « Quoi de neuf, docteur ? » de l'hebdomadaire Solidaire donne la parole à M3M. Nous republions cette contribution ici.

8186 views
Pensées de Véro pour Huber | Viva Salud

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.