BLOG

22/05

Que fait M3M à Cuba?

Grâce à notre campagne de Pâques et à tous nos bénévoles, nous avons récolté 12 200 euros pour notre partenaire cubain. Un beau résultat. Mais qu'est-ce que M3M fait donc à Cuba?

Cette année, j’ai été élue par ma communauté comme déléguée. Je n’aurais jamais imaginé cela.

Nous essayons entre autres de renforcer la participation communautaire au sein du système de santé cubain. La population connaît mieux que quiconque ses propres problèmes, donc sa participation dans la politique sanitaire est importante, mais ne va pas toujours de soi.

Prenons l'exemple de Malby Gonzalez, jeune femme de 30 ans. Elle était tellement démotivée par les problèmes de son quartier qu'elle a « commencé à rejeter les entités, organisations ou personnes que je considérais responsables, et surtout le gouvernement, face auquel je me suis toujours sentie en opposition. J’étais révoltée de voir les injustices et l’irresponsabilité auxquelles les travailleurs de ce pays sont confrontés et pour lesquelles personne ne se soucie de trouver des solutions. Du moins, c’est ce que je ressentais à l’époque… »

Malby a alors été à une Assemblée de Reddition de Comptes de son comité de quartier. Lors de ces réunions, les représentants viennent rendre des comptes aux électeurs. Après avoir écouté plusieurs exposés, Malby a demandé la parole et a fait un discours dénonçant toutes les illégalités qui étaient commises et face auxquelles le gouvernement ne faisait rien.

À la fin de l’Assemblée, le docteur Mayda, directeur de l'organisation partenaire de M3M, s’est approchée d'elle. Malby raconte : « je pensais que c’était pour me critiquer, mais elle m’a demandé de participer à un atelier de planification. Pour être honnête, j’ai accepté car l’atelier durerait 3 jours et allait me permettre de m’absenter de mon travail. Et aussi parce que la nourriture servie à l'atelier était préparée dans un resto que j'aime bien. »

« Le premier choc fut de me retrouver dans cet atelier avec des représentants du gouvernement et des institutions que j’avais si longtemps critiqués et détestés. Nous avons travaillé ensemble pendant trois jours, et je me suis sentie à l’aise avec eux. Au fil des jours, j’ai appris quelles étaient les véritables causes de nos problèmes et les meilleures façons d’y remédier. Je n’avais jamais imaginé qu’il était possible de travailler aussi intensément tout en s’amusant. J’ai réalisé que je m’étais fait des amis en peu de temps et que j’avais appris à travailler en groupe et à valoriser le travail des autres. J’ai appris que dans un petit quartier, il est possible de trouver des gens qui tous les jours consacrent leur temps à aider les autres. J’ai aussi appris que chacun a le droit de critiquer, à condition d’avoir soi-même déjà fait tout ce qui est à sa portée pour tenter de changer les choses. Cette année, j’ai été élue par ma communauté comme déléguée. Je n’aurais jamais imaginé cela. »

Toutes les trois semaines, la rubrique « Quoi de neuf, docteur ? » de l'hebdomadaire Solidaire donne la parole à M3M. Nous republions cette contribution ici.

 

8556 views