Stop the Killings

Stop the Killings est une campagne pour les droits de l'homme créée et menée par des syndicats et des organisations non gouvernementales, et dont M3M fait partie. La campagne essaie d'attirer l'attention sur la répression de ces mêmes organisations dans le Sud en diffusant de l'information et en organisant des actions.

Les droits de l'homme élémentaire sont souvent niés et les autorités empêchent le développement de la société civile de manière active ou passive. Les organisations partenaires de M3M sont aussi souvent menacées parce qu'elle défendent les droits fondamentaux de la population.

Les Philippines sont connues pour avoir un haut niveau de violence politique. Des activistes, syndicalistes, journalistes et avocats ont disparu ou ont été assassinés. Le gouvernement philippin ne prend aucune initiative convaincante pour endiguer ces phénomènes. De plus, il soutient l'impunité en paroles et en actes en criminalisant le large mouvement d'opposition démocratique.

Les Philippines sont malheureusement exemplaires pour d'autres pays dans le Sud, tels que la Colombie et le Guatemala.

Là où la misère est énorme et l'inégalité sociale est immense, ceux qui travaillent activement pour plus de justice doivent être entendus et protégés, pas attaqués. Stop the Killings exige que les gouvernements locaux prennent leurs responsabilités et prennent des actions décisives contre la violence politique envers les mouvements sociaux. Des enquêtes effectives et impartiales doivent être ouvertes pour les assassinats et les disparitions non résolus.

Stop the Killings veut que les traités internationaux relatifs aux droits de l'homme soient mis en œuvre en pratique. Grâce à un fort sentiment de justice et grâce au principe de la solidarité internationale entre les organisations qui ensemble veulent construire un autre monde, un monde meilleur.

 

Plus d'info sur cette campagne

7234 views
Stop the Killings | Viva Salud

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.