08/11/12

Aide d'urgence après le typhon Haikui aux Philippines

Grâce au soutien de 1200€ que notre fonds d’urgence a reçu, CHD a su répondre aux besoins de premières nécessités tels que la nourriture et les médicaments.

Début août, une violente mousson a menacé les Philippines. Des centaines de milliers de personnes furent touchées. Un de nos partenaires aux Philippines, le Council for Health and Development (CHD), nous a demandé de l’aide. Grâce au soutien de 1200€ que notre fonds d’urgence a reçu, ils ont su répondre aux besoins de premières nécessités tels que la nourriture et les médicaments.

L’inondation, qu’a occasionné le typhon Haikui au début d'août 2012, a submergé 17 villes et communes à Metro Manila et a surtout dévasté les quartiers de Quezon City et Marikina. Un des partenaires de M3M, le CHD, s’est unis déjà depuis quelques décennies avec d’autres ONG au sein du réseau social SOS afin d’assister les victimes de sinistres. Actuellement, le CHD a immédiatement envoyé des équipes de soutien afin de mesurer les dégâts et de constater les besoins dans les différentes régions, victimes des inondations.

Le quartier de Nagpayong dans la ville de Pasig est l’une des communautés où le CHD est actif. Presque dans tout le quartier l’eau est montée jusqu’aux épaules et les inondations ont duré près d’une semaine.

Près de 3000 familles de ce quartier ont subi les suites désastreuses de ces inondations. Beaucoup de familles étaient cloîtrées dans leur maison et n’avaient pas d’argent pour acheter de la nourriture. Beaucoup devaient également encore payer 200 pesos chaque jour pour prendre un bateau-taxi qui les amenait au marché ou à leur travail.

Grâce, entre autres, aux dons que M3M a reçu via son fonds d’urgence, le CHD et le réseau social SOS ont a pu tout de suite commencer à distribuer du pain, du riz et des conserves à 150 familles. L’aide d’urgence a continué jusqu’en septembre lorsque CHD et SOS sont partis en mission médicale dans le quartier de Nagpayong mais aussi dans d’autres quartiers de Metro Manila. Des infirmiers et des étudiants en médecine des communautés se sont portés volontaires pour aider à préparer des herbes médicinales et ont également offert leur aide comme main d'œuvre supplémentaire pendant les missions.

Au total 8 missions médicales ont été actives. Des médecins volontaires, infirmiers, étudiants et travailleurs de santé ont pu prodiguer les soins nécessaires à 1.854 patients. En plus de ces missions, le CHD a pourvu en nourriture 4.472 familles dans 16 communautés à Metro Manila touchées par les inondations.

Le fonds d’urgence de M3M

En cas d'urgence, les gens comptent principalement sur leurs réseaux sociaux locaux et les organisations locales. Lors de catastrophes naturelles, de conflits armés et d'autres circonstances particulières, cette aide locale devient très lourde à porter. Mais même dans les situations d'urgence, M3M table sur le renforcement du tissu local. Notre fonds d’urgence permanent nous permet de répondre facilement à ces situations d'urgence : vite si nécessaire ; de manière plus réfléchie s'il le faut. Parce que toutes les catastrophes ne reçoivent pas toujours l'attention des médias, il y a beaucoup de catastrophes qui passent sous silence. Si vous désirez faire un don pour ce fonds d’urgence, mentionnez ‘’fonds d’urgence’’ dans votre communication.

Remerciements à Monique Crock pour la traduction de cet article.

8021 views