06/04/10

Comment approcher le droit à la santé ?

Que faire concrètement pour réaliser cet objectif ? Il est évident que la dispense de soins médicaux n’est pas suffisante. Il faut faire plus. Les quatre axes décrits ci-dessus sont une meilleure réponse.
Il est un fait que quelqu’un ne peut être en bonne santé dans une société en mauvaise santé (Richard Horton, The Lancet)

Un droit pour chacun

L’approche par les droits est valable pour tout le monde. Il est important que nous adoptions le point de vue de la grande majorité de la population : les ouvriers et les paysans. Sans vouloir décider à leur place, nous croyons que nous devons nous approcher d’eux et regarder ensemble dans la même direction. Nous élaborons des solutions qui bénéficieront à la grande majorité de la population. C’est pourquoi nous optons pour un système de santé adapté à cette population.

Justice sociale

Notre focalisation sur la justice sociale fait que nous portons beaucoup d’attention aux déterminants économiques de la santé ainsi qu’aux conditions de travail. Ce sont les injustices qui nous entrainent à développer nos campagnes et c’est aussi pourquoi nous pensons qu’il est nécessaire que les gens se rendent compte de l’importance du droit à la santé et des droits de l’Homme. La sensibilisation et la formation sont donc deux actions importantes.

Empowerment (la construction de contre-pouvoirs)

Agir pour le droit à la santé passe par la construction de contre-pouvoirs. C’est pourquoi cette construction est une stratégie importante. Afin de modifier les rapports de force, il faut organiser les acteurs des institutions sociales : syndicats, mouvements de femmes, mouvements de petits paysans, etc. Il s’agit là de structures existantes et non créées de toute pièce. C’est en se regroupant que ces petites structures pourront modifier les rapports de force en leur faveur. C’est ce qu’on fait nos aïeuls : grâce à la création de syndicats, la santé publique s’est grandement améliorée. La formation et l’éducation sont également des paramètres importants. Les communautés peuvent également prendre leur sort en main en créant en leur sein un comité d’hygiène avec comme mission l’analyse des problèmes de santé et la préconisation de solutions. Des volontaires de santé bien formés peuvent en effet solutionner pas mal de problèmes de santé à l’échelle locale.

Le rôle de l’Etat

Comme nous sommes conscients de la responsabilité de l’Etat, notre action dans les pays du Sud ne se limite pas aux frontières d’un quartier ou d’un village. Nous analysons la situation en tenant compte du contexte national et international et nous désirons, par la modification des rapports de force, engendrer la justice sociale. Nous le réalisons grâce à la création de réseaux de structures de base nationales et mondiales, par des campagnes de sensibilisation nationales et internationales et par la construction de larges alliances. Et bien sûr aussi en agissant dans notre propre pays pour une justice sociale.

 

Plus du dossier Le droit à la santé

06/04/10
Que faire concrètement pour réaliser cet objectif ? Il est évident que la dispense de soins médicaux n’est pas suffisante. Il faut faire plus.
06/04/10
Nous assimilons le droit à la santé aux droits de l’Homme. C’est important, car en droit international, les droits de l’Homme ont une signification particulière:
06/04/10
C’est dans la Constitution de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de 1946 que la définition de la santé fut pour la première fois ébauchée : celle d’un état de bien-être physique, mental et soci
06/04/10
La question de la santé n’est pas une expression philosophique ou une succession de belles paroles.
7349 views
Comment approcher le droit à la santé ? | Viva Salud

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.