01/12/11

Cuba, El Salvador et la participation sociale pour la santé

Depuis les élections de 2009 au Salvador, la nouvelle politique de santé 2009-2014 est surtout axée sur la participation sociale grâce à l'implication active de tous les secteurs de la société.

Depuis les élections en juin 2009 au Salvador, la nouvelle politique de santé 2009-2014 est principalement axée sur la participation sociale grâce à l'implication active de tous les secteurs de la société. Cette nouvelle politique a entre autre permis la création d'un Forum National de la Santé, chargé d'améliorer et développer une large organisation communautaire et d'établir un Système national de santé.

Depuis les élections en juin 2009 au Salvador, le nouveau gouvernement, dirigé par Maurice Funes, veut changer les règles imposées par le modèle économique néo-libéral au peuple salvadorien. En construisant une société plus juste, ils tentent d'arriver à ce que tous et toutes aient accès aux droits fondamentaux que sont la santé, l’éducation et l’alimentation.

Suite à ces élections, trois membres du Mouvement pour la Santé des Peuples - Amérique latine (MSP-LA), notre association partenaire Outre-Atlantique, ont été nommés aux plus hauts postes au sein du Ministère de la santé et ils ont la volonté de lutter pour le droit à la santé de tous les Salvadoriens, comme ils l'ont fait jusqu'ici, au sein du réseau.

La nouvelle politique de santé 2009-2014 « Construyendo la Esperanza, Estrategia y Recomendaciones en Salud » est principalement axée sur la participation sociale grâce à l'implication active de tous les secteurs de la société. Cette nouvelle politique a entre autre permis la création d'un Forum National de la Santé, chargé d'améliorer et développer une large organisation communautaire et d'établir un Système national de santé.

La Planification et Évaluation Participative Intégrale

En 2008, l'Institut Médecine Tropicale d'Anvers et la Casa Comunitaria de Salud de Dragones La Habana, un partenaire de longue date d'intal, ont inauguré une nouvelle méthodologie de participation populaire à Cuba. Dans trois communautés différentes la Planification et Évaluation Participative Intégrale (PEPI)(1) a été utilisée afin d'évaluer la situation sanitaire dans les quartiers et de proposer un plan d'action pour y remédier. Cette expérience à Cuba fut un réel succès.

Cette méthodologie de Planification et Évaluation Participative Intégrale (PEPI) consiste à accroître la participation communautaire dans la planification et l'évaluation des projets et des programmes de santé. Cette technique se déroule en quatre temps.

Premièrement, il faut sélectionner un échantillon des représentants formels et informels d'une même communauté. Par exemple, il peut s'agir d'un représentant de la police, du ministère, d'une organisation de femmes, etc. ou encore d'individus charismatiques appréciés de la communauté. Dans un deuxième temps, les participants se réunissent et débattent sur le thème de « la santé dans le quartier ». Le fait que toute la communauté soit représentée permet d'avoir une vue d'ensemble sur la problématique. La troisième étape consiste à trouver des solutions aux problèmes et d'élaborer un plan d'action d'un an en établissant clairement des tâches à tout un chacun. La quatrième et dernière phase est l'évaluation du plan d'action établi. Un an après la mise en œuvre du plan d'action, les participants se regroupent et évaluent les résultats de leur démarche. C'est alors que le mécanisme se réenclenche et que le processus PEPI se répète.

Le PEPI au Salvador

Vu le succès de ce projet à Cuba, la ministre de la Santé du Salvador, Maria Isabel Rodriguez de Sutter, également active au sein du réseau MSP-LA , a décidé d'introduire le PEPI dans sa nouvelle politique de santé afin de stimuler la participation sociale. Le Forum National de Santé (FNS), nouvel organe du Ministère de la Santé, est chargé de s'approprier cette méthodologie et de la mettre en application.

Afin d'en apprendre un maximum sur le PEPI, le MSP-LA a organisé une rencontre du 15 au 20 novembre 2010 entre le FNS et la Casa Comunitaria de Salud de Dragones La Habana. Suite à cette rencontre, le MSP-LA, en collaboration avec deux expertes cubaines, a organisé un premier atelier de PEPI pour le FNS au Salvador du 1 au 3 juin 2011.

Quinze organisations locales ont participé à cet atelier et peuvent maintenant appliquer cette technique dans les communautés salvadoriennes où elles sont présentes. En ayant formé ces quinze organisations à l'utilisation du PEPI, le FNS améliore son impact territorial en santé et peut ainsi récolter des informations clés sur la situation sanitaire au Salvador.

Dans un future proche, le MSP-LA voudrait étendre cette méthodologie dans plusieurs autres pays d'Amérique Latine favorisant ainsi la participation sociale en faveur d'un accès à la santé pour tous.

 

1. CPPE – Comprehensive Participatory Planning & Evaluation

 

7214 views