15/11/13

Daphne – témoignage en direct de Samar

J'ai eu la chance d'avoir Daphne au téléphone aujourd'hui. Elle travaille pour CHD (Council for Health and Development), notre partenaire, à Samar et à Leyte. Elle m'a raconté la situation sur place et ses projets pour venir en aide à la population.

J'ai rencontré Daphne pour la première fois il y a 3 ans à Tacloban. Elle était et est toujours en charge des projets que mène HEALS (antenne locale de CHD) à Samar et Leyte. Mes premières pensées après l'annonce du typhon ont été vers les Philippins en général, mais également vers elle et les habitants de Samar que j'avais rencontrés. Ce n'est seulement que lundi passé que j'ai été rassurée sur son état.

Elle m'appelle de Calbayog qui se trouve dans l'Ouest de Samar et qui a été moins touché que la ville de Tacloban. C'est là que se trouve également le bureau de HEALS, heureusement épargné. Elle s'occupe de coordonner les secours avec les organisations locales.

Mission de secours

Dimanche, Daphne essaiera de se rendre à General MacArthur, une ville à l'est de Samar. Elle ne sait pas si la route sera praticable et ce qu'elle trouvera sur place. Tout ce qu'elle sait, elle le tient des médias et non des habitants. Et General MacArthur étant une ville côtière, les dégâts sont terribles. Ce que les médias ont relayé également, c'est que les habitants ont désespérément besoin de nourriture, d'eau et de médicaments. Les transports publics ne fonctionnent plus, Daphne devra donc trouver un véhicule pour se rendre dans les régions sinistrées.

Elle s'y rendra avec Doc Shiela (qui travaille également pour HEALS) qui se trouve pour l'instant à Palo, une ville voisine de Tacloban. C'est à Palo que se trouve l'Université de médecine et Doc Shiela essaie dès lors de mobiliser les étudiants pour l'accompagner.

Daphne a également appelé les volontaires de HEALS qui se trouvent dans le Nord de Samar (peu touché également) pour qu'ils participent à leur mission de secours à General MacArthur.

Tacloban sinistrée

Le gouvernement a déclaré l'état d'alerte dans la ville de Tacloban. La ville est maintenant pleine de militaires et de policiers. Il y a même un couvre-feu. Pour le moment, la ville de Tacloban dénombre 2.000 morts et 95% des maisons dévastées. Son collègue Larry a décidé de quitter Tacloban ce matin avec sa famille pour essayer de rejoindre son village natal dans l'ouest de Samar car l'odeur qui règne dans les rues de la ville est insoutenable. Les corps sans vie de la population sont déposés dans les rues dans l'espoir qu'un service les ramasse et les enterre. La ville a décidé de vaporiser des gaz chimiques pour éliminer ces odeurs... Toutes les zones dans lesquelles HEALS se rendait régulièrement pour travailler dans les communautés pauvres de Tacloban ont été rayées de la carte.

Villareal

Daphne termine en me parlant des communautés de Villareal auxquelles nous avions rendu visite ensemble. Selon les médias, tout a été rasé. Regardez les photos pour vous faire une idée de ce que cette zone était avant le typhon d'Haiyan. Elle n'a pu pour le moment joindre les membres de HEALS sur place et craint le pire. Dès que les routes seront dégagées, elle se rendra là-bas également avec une équipe de bénévoles et d'autres organisations actives sur place pour aller constater les dégâts et venir en aide à ces gens qu'elle connait si bien...

Solidarité

Je lui ai dit que les Belges étaient fort touchés par ce qui se passait aux Philippines et que beaucoup de personnes se mobilisaient pour récolter des fonds. Elle a été fort touchée par ses paroles et vous dit merci en vous envoyant toute sa considération.

Vous pouvez soutenir le travail que mène Daphne en faisant un don au fonds d’urgence de Médecine pour le Tiers Monde au n° de compte BE15 0010 4517 8030  (BIC: GEBABEBB) avec la mention « don fonds d’urgence ». Vous pouvez aussi faire un don en ligne.

Merci!

Plus sur ce sujet

08/04
Lars, bénévole pour M3M aux Philippines, est allé à une réunion pour évaluer les Missions SOS (Samahan Operasyong Sagip).
04/03
Le 8 novembre 2013, l'enfer se déchaînait sur les îles du centre des Philippines.
17/02
Voici un témoignage d'Andrew qui travaille pour M3M aux Philippines. Quatre mois se sont passés depuis le passage du super typhon Haiyan aux Philippines.
8695 views