12/06/19

Elections aux Philippines : les voix critiques sont attaquées

Le 13 mai dernier, des élections parlementaires de mi-mandat ont eu lieu aux Philippines. Leurs résultats ont renforcé le contrôle du président Duterte sur le sénat. Des accusations de fraude électorale massive ont provoqué une forte indignation et des protestations.

Durant la campagne, Duterte a tout fait pour intimider et décrédibiliser les candidats progressistes. Ceci sous prétexte de leurs critiques quant à sa politique anti-sociale, sa soi-disant guerre contre les drogues qui a fait des milliers de victimes, la loi martiale à Mindanao et son projet de réintroduire la peine de mort. Un sénat où Duterte peut faire ce qu'il veut ne promet rien de bon quant à l'approbation du projet de loi contre la privatisation des hôpitaux publics, loi pour laquelle nos partenaires et les organisations progressistes de santé se battent depuis des années.

Mais ils ne baissent pas les bras pour autant et veulent voir dans l'indignation massive face à la fraude électorale une occasion de rassembler l'opposition à la politique de Duterte, malgré les différences idéologiques et politiques.

235 views