22/12/14

En mémoire de Martin Kibungi (1950 - 2014)

Nous apprenons avec tristesse le décès de notre grand ami Martin Kibungi, né le 3 novembre 1950, décédé à Kinshasa le 20 décembre 2014. Martin était le coordinateur de notre organisation partenaire Etoile du Sud.
Il venait d'un pays où la lutte sociale devait encore s'épanouir, mais il en a été assurément un pionnier et un meneur.

Nous avons appris à connaître Martin en 1999 via notre action de santé à Masina, une des communes de Kinshasa. Depuis le début, nous avons été fascinés par le travail du comité de développement de Mfumu Nsuka, le quartier populaire où Martin était actif et habitait. Martin était lui-même un haut responsable du Ministère du Plan, mais vivait parmi les plus modestes.

Le comité de Mfumu Nsuka était un comité exceptionnel, inspiré par le « cercle de réflexion » et dirigé par une équipe dynamique de personnes venant du quartier. Ils avaient leur propre plan et n'attendaient pas d'aide extérieure pour prendre des initiatives dans leur quartier. Martin et ses associés avaient gagné leurs galons dans la lutte contre la dictature de Mobutu et étaient même à l'avant-garde de la lutte  pour faire de leur pays une société démocratique où les intérêts de la population primaient sur le reste. La reconstruction de la RD Congo en tant que société indépendante et sociale était leur leitmotiv.

Avec Martin, nous avons mis en place les premiers « Comités de santé populaires » (CSP). Le travail était complètement inspiré par la dynamique des comités de développement. Les CSP étaient des organisations où la population prenait son destin en main et défendait ses intérêts. Le droit à la santé est devenue leur vision commune, Etoile du Sud est devenue sous leur impulsion l'organisation éducative qui a créé ces comités en leur offrant formation et encadrement. Une initiative qui lui tenait fortement à cœur, était les comités d'enfant qui ont été constitués afin de pouvoir développer la créativité des enfants. « C'est notre avenir », aimait-il à rappeler, « c'est ici que nous allons former une nouvelle génération ».

A la porte de son bureau, Martin avait accroché un écriteau « écouter pour apprendre et apprendre à écouter ». Les expériences des CSP étaient pour lui une source constante de sagesse. Au sein des comités de santé, Etoile du Sud développait la créativité de la population et aidait les gens à développer et à mettre des mots sur leur vision. De comités locaux, l'organisation est devenue un réseau qui a mené des actions jusqu'au gouverneur de Kinshasa.
Martin a participé à faire sortir de terre une organisation nationale pour le droit à la santé. Il ne s'est pas reposé tant que son pays et ses concitoyens ne pouvaient pas se tenir droits et fiers.

Martin était sévère envers lui-même ainsi qu'envers les autres cadres de son organisation, mais en même temps très ouvert à l'égard de nouvelles personnes et toujours en quête d'alliés sur lesquels ils pouvaient compter pour défendre la cause du peuple. Martin avait des contacts partout, à Kinshasa, mais également dans les autres provinces du grand Congo.
Etoile du Sud est aujourd'hui une organisation qui est active dans plusieurs provinces, parmi les habitants des quartiers, les ouvriers, les paysans, les femmes et les jeunes.
En s'engageant jour après jour pour la construction d'une organisation populaire tellement innovante, Martin nous lègue aujourd'hui un précieux héritage. Nous pouvons nous souvenir de lui en apprenant de son expérience et de son style de travail et en continuant infatigablement son œuvre.

Martin était un invité qu'on aimait à avoir lors des rencontres internationales de Médecine pour le Tiers Monde. Il pouvait passionner et surprendre nos partenaires des différents continents en partageant sa riche expérience et sa sagesse pratique. Il venait d'un pays où la lutte sociale devait encore s'épanouir, mais il en a été assurément un pionnier et un meneur.
Nous ne l'oublierons jamais.

L'équipe de M3M

6568 views