02/09/14

Gaza, nouvelles après la tempête

C'est une personne qui tend à retrouver une vie normale que je viens d'avoir au téléphone. A l'hôpital Al Awda, le personnel ne reçoit enfin plus de blessés et tente de pallier son retard dans tous les domaines qui avaient été déclarés non urgents (il s'agit surtout d'opérations chirurgicales).
Le matin qui a suivi l'annonce de la fin de la guerre, tout le monde était à son poste dans les bureaux d'UHWC.

En tout, Jehan me dit que 14 hôpitaux ainsi que 16 centres de santé ont été touchés à Gaza. Les centres de santé d'UHWC ont connu également beaucoup de dégâts. Le centre de Beit Hanoun a été le plus touché et leur ambulance et leur van ont été détruits. Dans les autres centres, toutes les fenêtres ont volé en éclats. Le centre de Rafah a encore travaillé jusqu'à 10 jours après le début de la guerre et puis a été contraint de fermer car le personnel n'arrivait plus à se rendre au travail.

Tous les Gazaouis ont été touchés de manière directe ou indirecte. Tous quittent les abris et les écoles, mais ne retrouvent parfois pas leur maison. Beaucoup de ses collègues ont perdu un frère ou une soeur, ou comme elle, des cousins. Certains de ses collègues ont vu leur maison détruite.

A la fin de notre conversation, je lui demande comment vont reprendre les autres activités habituelles d'UHWC. Il s'agit notamment de la formation des animateurs de jeunes qui travaillent au sein des centres communautaires d'UHWC. Et là, à ma grande surprise, elle me dit qu'elle a déjà repris contact avec les animateurs des centres d'UHWC. Ceux-ci lui ont dit que les activités allaient reprendre leur cours normal d'ici la mi-septembre, quand tous leurs membres auront rejoint leurs maisons. Depuis quelques jours, ces animateurs se sont rendus dans les abris et les écoles pour rendre compte de tout ce dont ces personnes avaient besoin et ils sont en train d'analyser les résultats. Ils comptent en faire un dossier et le remettre à l'UNRWA. La rentrée scolaire est proche et l'UNRWA a déjà fait savoir que les deux premières semaines seraient consacrées à un support psychologique. L'UWHC aimerait participer à ce processus et que leurs animateurs puissent travailler au sein des écoles.

Bref, l'UHWC est loin d'avoir été détruit, ouf!

L'appel aux dons est cependant toujours d'actualité pour continuer à faire tourner leur hôpital Al Awda. Vous pouvez soutenir le fonds d'urgence de Médecine pour le Tiers Monde (M3M) en faisant un don sur le numéro de compte BE15 0010 4517 8030 (BIC: GEBABEBB) et en inscrivant «fonds d'urgence» dans la communication. Vous pouvez aussi faire un don en ligne. Avec une domiciliation mensuelle, vous donnez un caractère durable à votre soutien. Les dons de 40 euros ou plus par an donnent droit à une attestation fiscale. Informez-vous via notre site web et notre page Facebook sur les actions concrètes que nous soutenons.

Plus sur ce sujet

09/12
Après le lancement de la campagne militaire menée par Israël contre la bande de Gaza début juillet 2014, M3M a décidé d'organiser une campagne de récolte de fonds à destination de notre partenair
23/10
Une conférence internationale de donateurs a promis de soutenir la reconstruction de Gaza, mais les organisations qui traitent de la santé à Gaza nous disent que les besoins sont énormes et urgents.
14/09
Élisabeth et Céline, les membres de l'équipe médicale que nous avons envoyée à Gaza, ont un programme chargé à réaliser avec notre partenaire local, l'Union of Health Work Committees (UHWC).
6415 views