24/09/12

Le Nidal Center de Jérusalem ouvre à nouveau ses portes après trois ans

Daoud, coordinateur jeunesse chez HWC : “Nous ne nous attendions pas du tout à cela…”

Trois ans après l’invasion et la fermeture du centre communautaire des HWC à Jérusalem par l’armée israélienne, l’ordre de fermeture n’a pas été prolongé à son expiration. Cette bonne nouvelle fut une surprise pour les travailleurs et les bénévoles des comités, bien qu’ils aient toujours gardé espoir.

Daoud : « Cette semaine, tellement de gens ont pleuré de joie en venant au centre Nidal. Ça montre l’importance du centre pour la communauté ici. »

Le centre Nidal est le centre communautaire à Jérusalem de HWC, notre partenaire en Palestine. Depuis 1999, le centre joue un rôle important pour la communauté palestinienne à Jérusalem, en particulier pour les enfants, les jeunes et les femmes. Le centre sert également de dépôt de matériel médical utilisé pour le programme de santé dans les écoles de HWC.

Le 15 juillet 2009, l’armée israélienne a envahi le centre et l’a mis sous scellés. Les collaborateurs d’HWC ont dû y abandonner leur matériel : vaccins, dossiers, ordinateurs… La fermeture du centre a eu un grand impact sur le fonctionnement de la communauté et le programme santé de HWC à Jérusalem. L’ordre de fermeture, d’une validité de deux mois, et qui a été prolongé deux fois pour un an, venait à échéance le 12 septembre 2012. Il n’a pas été prolongé.

Les raisons de la fermeture du centre ne sont toujours pas très claires : le centre aurait constitué un danger pour la sécurité d’Israël. Depuis 2001, 26 centres palestiniens ont ainsi été fermés à Jérusalem. Cette pratique s’inscrit dans la politique israélienne de répression et de discrimination, afin d’expulser les Palestiniens et de judéiser la ville. La fermeture de centres communautaires palestiniens est une tentative d'affaiblissement du tissu social dans la communauté palestinienne. Le seul danger que constitue le centre Nidal pour Israël est que les Palestiniens prennent conscience de leurs droits et ne se laissent plus chasser de leur ville.

Au cours des trois dernières années, HWC a pu compter sur la solidarité concrète et le soutien d’autres organisations palestiniennes de Jérusalem. Le centre Nidal a pu ainsi poursuivre ses activités dans d’autres lieux. Mais le manque d’un lieu de rencontre permanent se faisait fort sentir.

Daoud, coordinateur jeunesse au centre Nidal : « C’est incroyable qu’on puisse, bientôt, à nouveau utiliser le centre. Nous avons appris à nous organiser autrement et à travailler dans beaucoup plus de lieux que par le passé, mais un lieu central de rencontre, dans la vieille ville, reste très spécial et important pour beaucoup d’entre nous. »

Actuellement, les collaborateurs ainsi que de nombreux bénévoles de HWC sont à pied d’œuvre pour remettre leur centre en état. Ils espèrent que la cérémonie officielle de réouverture pourra avoir lieu dès octobre.

Traduit par: 

Claire Obolensky

 

2991 views