06/05/13

Les BRICS: le développement souverain qui avance?

Les pays BRICS émergent sur la scène économique mondiale, modifiant les rapports de force avec l'Occident.

Une série de pays du Sud et notamment les pays BRICS émergent sur la scène économique mondiale, modifiant les rapports de force avec l'Occident. C'est ce qu'explique le Rapport sur le développement humain 2013 des Nations Unies (PNUD), qui montre également que ce développement a été permis par une rupture avec la vision occidentale du développement, imposée par les grandes institutions internationales.

L'émergence des économies du Sud

Les rapports de force entre le Nord et le Sud sont en pleine mutation. En moins de vingt ans, les pays BIC (Brésil, Inde, Chine) ont presque doublé leur part de contribution à la production mondiale brute. Elle est à nouveau prête à dépasser celle de l'Ouest, qui s'est retrouvée dominante il y a 160 ans, lors du début de la période coloniale. La part des pays BIC a alors fortement diminué jusqu'à la seconde guerre mondiale, ou la tendance s'est à nouveau inversée. A partir de ce moment, la part des puissances occidentales n'a cessé de diminuer tandis que celle des pays BIC n'a cessé d'augmenter. Selon le rapport du PNUD, le BIC devrait représenter 40% de la production mondiale en 2050 contre 10% en 1950.

Le commerce Sud-Sud témoigne également d'une plus forte croissance que le commerce Nord-Nord. Sur les trente dernières années, le commerce entre les pays du Sud est passé de 10 à 15% du commerce mondial. Les échanges commerciaux entre les pays du Nord (y compris Australie et Nouvelle-Zélande) ont eux chuté de 46 à 30%. Bientôt, les échanges Sud-Sud dépasseront ceux entre les pays du Nord.

Enfin, la majeure partie des réserves officielles de devises se trouve dans les pays du Sud. Si la banque centrale d'un pays possède une grande quantité de devise en réserve, cela en dit long sur la confiance qu'inspire le pays à résister aux crises monétaires. Si en 2000 la majorité des réserves étaient en la possession de pays du sud, aujourd'hui ce sont 6800 milliards de dollars sur les 10100 que constituent les réserves mondiales qui se trouvent dans les banques des pays émergents.

Rupture avec la vision occidentale du développement

L'émergence de ces économies est due à la prise d'indépendance de ces pays par rapport aux dictats de l'Ouest. En effet, le rapport du PNUD voit trois moteurs au développement, et tous trois vont à l’encontre des prescriptions néolibérales. Alors que le consensus de Washington entendait minimiser le rôle de l’État dans l’économie et ne respectait pas la souveraineté des États, le PNUD constate : « Les pays qui ont fait des progrès ont ceci en commun qu’ils ont un État pro-actif très fort, appelé aussi developmental state. Cet État mène une politique industrielle active et détermine les priorités politiques en tenant compte des gens. »

Alors que le FMI et la BM exigeaient sans cesse que les frontières s’ouvrent encore plus aux investisseurs étrangers, le PNUD conclut que les pays feraient mieux d’y aller progressivement et de façon réfléchie s’ils veulent intégrer l’économie mondiale. Une ouverture rapide de la Chine, par exemple, aurait eu pour conséquence la fermeture d’importantes entreprises d’État, sans que naissent en lieu et place de nouvelles activités industrielles. Grâce à une approche progressive, la chose a été évitée.

Les institutions occidentales ont toujours imposé des économies sur les dépenses sociales. Mais les investissements dans les soins de santé et l’enseignement sont cruciaux pour rendre le développement possible. Le PNUD prend entre autres l’exemple de l’Inde, un pays où la part des dépenses sociales dans le budget de l’État est passée de 21,6 % en 2006-2007 à 25 % en 2011-2012.

L'indépendance des BRICS: un atout pour l'Afrique

L'émergence du BRICS signifie effectivement une évolution vers un monde multipolaire, dans lequel il va devenir de plus en plus malaisé pour les puissances occidentales de payer des prix injustement bas pour les matières premières du Sud ou, par ailleurs, d’imposer au Sud des accords commerciaux iniques. Ainsi, il existe un lien entre le développement dans certains pays du BRICS et l’Afrique. « L’Afrique est la deuxième région, après l’Asie du Sud, où le développement humain progresse le plus rapidement. » Le revenu par habitant y a augmenté de 5 % par an entre 2003 et 2008, soit deux fois plus vite que dans les années 1990. Alors que l’espérance de vie a stagné entre 1990 et 2000, elle est passée, entre 2000 et 2012, à 55 ans, soit une augmentation de 5,5 ans. Cela s’est fait dans une période où les relations avec les économies émergentes (Chine, Brésil, Inde) se sont intensifiées. Il est donc important que les pays du BRICS continuent à maintenir leur indépendance, surtout par rapport au FMI et à la BM qui sont d’importants instruments pour le maintien et la reproduction de l’impérialisme et d’un ordre mondial néocolonial et néolibéral. L'Occident réagit d'ailleurs à l'émergence des BRICS en multipliant sanctions, interventions et guerres.

Tout n'est pas rose

Le rapport annuel du PNUD est très optimiste : « Tous les pays et régions ont connu une amélioration considérable de tous les indicateurs de l’indice de développement humain (IDH), mais les progrès sont plus rapides dans les pays où le développement est faible ou moyen. En ce sens, le monde devient petit à petit moins inégal. » Néanmoins, bien qu'il y ait peut-être progression en ce qui concerne les moyennes de l’espérance de vie, du degré de formation et du revenu, les moyennes dissimulent une grande inégalité entre les individus et entre les groupes – disons les classes –, surtout en matière de revenu. Ainsi, l'inégalité dans le monde a considérablement augmenté depuis 1984. Alors qu'entre 1848 et 1984, le coefficient de Gini (qui mesure les inégalités, 0 signifiant une égalité parfaite et 1 une inégalité absolue) est passé de 0,44 à 0,48, il est passé de 0,46 en 1984 à 0,53 en 1998. Tenter de corriger les inégalités entre pays est une bonne chose, mais il ne faut pas oublier de prendre en compte les inégalités au sein des populations.

 

Photo: "Sanya - China" par dilmarousseff sur Flickr  (13 avril 2011) (CC BY-SA 2.0)

7789 views
Les BRICS: le développement souverain qui avance? | Viva Salud

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.