29/03/17

Lies Busselen déménage en RDC pour M3M

Il y a quelques semaines, nous avons accueilli une nouvelle membre chez M3M. Lies Busselen travaillera depuis Kinshasa avec nos partenaires EDS et le CODIC. Voici quelques impressions avant le grand départ.

Tu pars bientôt à Kinshasa pour y vivre et y travailler. Qu'est-ce qui t'a convaincue ?

Lies: J'ai visité les quartiers populaires de Kinshasa quand j'avais 17 ans. Ce voyage m'avait donné un sentiment d'intense indignation par rapport à l'inégalité qui existait entre la Belgique et la RDC, deux pays qui autrefois avaient été gérés par un même souverain.
Après mes études d'anthropologie, j'ai fait un travail académique pour l' « Institute for Anthropology in Africa (IARA) ». En 2014, j'ai commencé à travailler pour 11.11.11 où je soutenais le travail avec la base sociale pour la coopération au développement en Belgique. J'ai été très vite convaincue de l'importance d'une société civile forte et de l'importance de l'aide publique pour le secteur.
Avec mes études et premières expériences de travail en poche, je sentais la nécessité d'une expérience sur le terrain en RDC. J'ai vu alors qu'il y avait une occasion de travailler à Kinshasa pour M3M et j'ai tout de suite saisi cette opportunité.

Est-ce que tu connaissais déjà M3M?

Lies: J'ai grandi dans une famille engagée socialement et je suivais depuis longtemps le travail de M3M en RDC.
Même en travaillant chez 11.11.11,  j'ai continué à suivre les résultats de M3M. Je crois fortement dans leur vision et mission et je suis convaincue que grâce à l'empowerment et un travail de mouvement nous pourrons obtenir des grands succès.

Comment vois-tu ton rôle en RDC?

Lies: Grâce à mes connaissances et mon expérience, j'aimerais renforcer les partenaires de M3M dans la création d'un levier pour le changement: un mouvement social qui réalisera un changement durable en RDC. Je souhaite promouvoir au sein de la population un même message, qui sera entendu. C'est une opportunité unique de pouvoir apprendre et d’échanger avec nos partenaires congolais, de pouvoir dialoguer avec les responsables politiques et contribuer à la réalisation d’un réseau fort pour le droit à la santé.

Ce sera un vrai défi. Qu'est-ce qui te motivera quand tu rencontreras des difficultés?

Lies: « Without struggle there is no progress », une citation de Frederick Douglass, un auteur afro-américain du 19ème siècle, que je trouve très motivante et inspirante pour ce travail. Ainsi que le poème tout récent de la poétesse anglo-indienne, Rupi Kaur qui a envoyé le message suivant lors de la journée internationale des femmes le 8 mars 2017: « Our work should equip the next generation of women to outdo us in every field. This is the legacy we'll leave behind. »  

Merci Lies, tu m'as l'air tout à fait prête pour cette aventure ! Nous te souhaitons le meilleur!

5322 views