16/03/16

Paper: Les politiques commerciales et climatiques de l’Union européenne manquent de cohérence

Ce paper dénonce comment les accords de libre-échange promus par l'Union européenne ont des impacts négatifs sur le climat et vont même dans le sens inverse des mesures que l'Union européenne s'est données pour lutter contre le changement climatique.
L'UE est contre toute mention explicite du commerce dans l’accord sur le changement climatique, contre toute mention des droits de propriété intellectuelle, et jure de minimiser les discussions sur les questions liées au commerce

Suite à l’accord climatique international signé à Paris en décembre 2015, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker déclarait: «Le monde s’unit aujourd’hui dans la lutte contre le changement climatique. Cet accord représente une bouffée d’oxygène, une dernière chance de léguer aux générations futures un monde plus stable, une planète plus saine, des sociétés plus justes et des économies plus prospères. Il guidera la transition mondiale vers une énergie propre. Cet accord est également un succès pour l’Union européenne. Nous sommes depuis longtemps les leaders mondiaux de la lutte contre le changement climatique et l’accord conclu à Paris reflète désormais notre ambition à l’échelle mondiale."

Pourtant, il existe des incohérences au niveau des politiques menées par l’Union européenne. Sous la pression des lobbys industriels, elle promeut des politiques de libre-échange afin de conquérir de nouveaux marchés, principalement dans les pays du Sud afin de favoriser les activités de ses multinationales. Ces dernières sont souvent peu respectueuses de l’environnement et leurs activités accentuent le changement climatique. De plus, ces politiques de libre-échange renforcent la division internationale des systèmes productifs et augmentent les échanges internationaux et la dépendance de nos sociétés aux énergies fossiles, ce qui renforce à nouveau le changement climatique. Il est grand temps que l’Union européenne soit cohérente dans son discours et ses politiques et fasse primer l’intérêt des populations et de la planète sur celui des multinationales et du profit.

                                                                     

Également lire ce blog : L'UE défend-t-elle le climat ou les multinationales ?

4484 views