04/05/15

Philippines : la santé dans un état critique

Le 7 Avril, Journée mondiale de la Santé, nos organisations partenaires aux Philippines ont présenté un livre sur lequel ils ont travaillé ensemble pendant un an. Dans ce livre intitulé «Dans un état critique: la privatisation de la santé aux Philippines", elles ont recueilli des données et des témoignages montrant que le gouvernement poursuit une politique où les soins de santé publique ont de moins en moins de place. Le président Aquino se décharge ainsi de la responsabilité au droit à la santé.
Ce livre est un outil précieux dans notre lutte pour le droit à la santé - Mel Yadong

Le 7 avril, à l’occasion de la Journée mondiale de la santé, nos organisations partenaires des Philippines ont présenté un livre autour duquel ils ont travaillé ensemble pendant un an. Dans le livre intitulé «Dans un état critique: la privatisation de la santé aux Philippines", ils ont recueilli des données et des témoignages montrant que le gouvernement poursuit une politique où de moins en moins de soins de santé publique sont offerts. Le président Aquino se dérobe  ainsi de sa responsabilité pour le droit à la santé.

70% des Philippins ne voient jamais de médecin. Le budget national de santé actuel  aux Philippines représente seulement 3% du Produit National Brut (PNB). Selon les normes internationales, il devrait atteindre au moins 5%. Dans de nombreuses régions des Philippines, les infrastructures médicales sont insuffisantes ou inexistantes et il y a une pénurie de médicaments. Les hôpitaux publics y sont si mal en point  que les patients n'ont d'autre choix que de se faire soigner dans les hôpitaux privés coûteux. Cela signifie que les soins de santé pour le Philippin ordinaire est un luxe presque inpayable.

Le gouvernement philippin Aquino prétend que la conclusion de "partenariats publics-privés" est la seule alternative pour répondre aux besoins de santé de la population croissante aux Philippines. En 2014, le gouvernement a décidé que tous les 72 hôpitaux publics des Philippines sont éligibles pour une privatisation. Nos organisations partenaires des Philippines ne sont pas d'accord. Les privatisations antérieures prouvent que seule une poignée de grandes entreprises en bénéficient, au détriment du philippin ordinaire.

Le livre a été présenté à des organisations sociales  philippines et servira de base pour leur lutte pour le droit à la santé. Mel Yadong, un travailleur de la santé qui était présent lors de la présentation du livre: "Ce livre est un outil précieux dans notre lutte pour le droit à la santé. Nous allons utiliser les résultats pour sensibiliser les gens et de leur faire prendre conscience de l'importance de la défense de leurs droits".

5562 views