12/07/16

RDC : L’action d'Etoile du Sud pour revendiquer l’accès à l’eau

Grâce à un financement du gouvernement flamand (Vlaams Partnerschap Water voor Ontwikkeling – Partenariat flamand Eau pour le Développement), notre partenaire Étoile du Sud (EDS) a pu défendre le droit à l'eau pour tous dans la province du Nord-Kivu et directement répondre aux besoins des populations démunies en mettant à leur disposition un camion-citerne qui leur livre de l'eau plusieurs fois par semaine.
Nous remercions sincèrement l'organisation Etoile du Sud d'avoir répondu à notre grand besoin : l’accès à l’eau !

Le manque d’eau potable et ses conséquences sur la population

Depuis de nombreuses années, les zones semi-rurales aux alentours de Goma sont quasiment dépourvues d’eau potable. Dans les quartiers Mugunga, Lac-vert, Kiziba I et II, Ndosho, Katoyi, Kibwe, Majengo, etc. l’eau ne coule pas, il n'y a aucun système public d'approvisionnement en eau. A certains endroits, quelques tanks permettent de distribuer un peu d’eau potable de la Regideso (Compagnie des eaux congolaise) mais cela n’est pas suffisant. Trop souvent, les habitants et les habitantes parcourent des kilomètres, parfois durant la nuit, pour s’approvisionner en eau. Ils, elles courent le risque d’être attaqués par des bandits armés, de se faire violer ou d'être victime d'un accident de la route. Ceci est d’autant plus vrai que l’approvisionnement en eau est un travail traditionnellement confié aux femmes et aux enfants. Outre ces risques liés directement à l’approvisionnement en eau, les conséquences pour la population sont nombreuses comme les maladies hydriques dues à la mauvaise qualité de l’eau consommée, l’impact sur la scolarité des enfants (fatigue, manque de concentration, échec), etc. La population fait aussi appel au livreur d’eau à vélo mais cela reste cher.

L’action d’Étoile du Sud et du CODIC

Grâce à l'appui du Gouvernement flamand et de M3M, les deux organisations partenaires de M3M en RDC, Etoile du Sud et le CODIC, ont mené des actions en 2014 et 2015 afin de faciliter l’accès à l’eau potable dans certains quartiers de Goma. Grâce à l'acquisition d'un camion-citerne, « la clinique mobile de l’eau », EDS et le CODIC ont pu fournir régulièrement de l’eau à bas prix à ces populations isolées, et réinvestir les bénéfices pour assurer la durabilité de cette action. L’objectif était et est toujours de fournir de l’eau régulièrement à la population dans quatre quartiers (Mugunga, Lac-vert et Kiziba I et II) en mettant des réservoirs contenant 10.000 litres d’eau à la disposition de la population et en approvisionnant ces réservoirs quatre fois par semaine au moyen d’un camion-citerne.

La mobilisation des citoyens

La finalité du projet est que les besoins en eau potable de la population soient satisfaits. Pour ce faire, l’implication totale du gouvernement provincial du Nord-Kivu s’avère indispensable en vue de répondre à ce déterminant social de la santé au profit de sa population. Dans le cadre du projet, la population mobilisée à interpellé le gouvernement en participant à une Marche pour la santé en août 2015 afin que celui-ci installe un système public d'approvisionnement et de distribution en eau via la compagnie des eaux, la Regideso. Le gouvernement provincial du Nord-Kivu a déjà commencé à mettre à disposition de la population les tuyauteries et les robinets de la Regideso, action qui vient confirmer la réussite du plaidoyer d’EDS Kivu et de ses partenaires afin d'améliorer l'accès à l'eau.

Sur base d'un article écrit par Sawy Baeni, chargé de communication pour l'antenne d'EDS au Kivu.

4728 views