09/05/16

Si le secteur privé réussit son coup... ça sera sur le dos des plus faibles

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) doit être réformé vraiment, selon People's Health Movement dont fait partie M3M. “Le bien-être de la population doit primer sur le poids massif exercé aujourd’hui par le secteur privé sur l’OMS.”
Que pèse le plus au sein de l’Organisation Mondiale de la Santé, le privé ou l’intérêt du peuple?

“Il s’agit des groupes de la population les plus faibles. Et il s’agit de la santé de tous. Il n’y a pas de compromis là-dessus," selon Julie Steendam de retour de Genève. En tant que membre de M3M elle était là avec ses collègues du PHM, le People's Health Movement, un mouvement mondial qui défend la santé du peuple. Ensemble ils ont assisté au comité exécutif du conseil de l’OMS dans cette ville suisse. 34 spécialistes des états-membres de l’OMS préparaient ici l’agenda de l’assemblée générale de l’OMS en mai 2016. Le programma de mai est chargé. On parlera d’une réforme de la direction de l’OMS, des réponses à des situations de détresse, de la santé des migrants et du vieillissement de la population mondiale.

Impact sur la gestion

Julie Steendam: “Le People's Health Movement veut influencer les décisions de l’OMS. Nous voulons que les discussions se font démocratiquement et transparemment et que l’intérêt des gens prime. “Lors des forums internationaux comme ici les discussions sont souvent très abstraits. En étant présent lors des négociations avec les activistes de santé des mouvements sociaux au niveau mondial nous essayons de ramener la réalité locale dans les décisions. Le secteur privé a de plus en plus de prise sur la gestion de l’OMS. Des grandes firmes pharmaceutiques utilisent leur influence sur la direction de l’Organisation Mondiale de la Santé dans leur soif illimité de profit. Les conséquences pour les groupes les plus pauvres de la population se laissent deviner.

Les maladies tropicales négligées: “pas rentable”

Des maladies comme la malaria ou le sida sont connus partout. “Beaucoup de maladies sont négligées parce qu’elles ne touchent que des gens à bas revenu ou parce qu’elles ne sont pas contagieuses et ne constituent donc pas une menace pour le Nord”, selon Julie. A quoi s’intéressent la recherche pharmaceutique et son financement? Des gens sans argent pour payer un médecin ou un pharmacien ne sont pas lucratifs dans les yeux de Big Farma pour investir...

Opposition des pays riches

“Prenons la reconnaissance du Mycetoma comme une maladie tropicale négligée” dit Julie. “C’est une infection qui touche la campagne au Mexique, l’ouest de l’Afrique et l’Inde. A Genève il y a eu un débat très vif: L’OMS doit-elle reconnaitre Mycetoma? Une forte opposition de pays riches s’est levée – sous la houlette des Etats Unis – avec l’argument que la liste avec les maladies ‘reconnues’ ne s’allonge pas trop et qu’il n’y a donc pas lieu d’y ajouter le Mycetoma. La justification officielle est que les procédures s’alourdissent. Mais officieusement les arguments sont d’ordre financier. Heureusement les pays en voie de développement qui en souffrent le plus ont eu raison: Mycetoma est reconnu. “Cela signifie qu’il y aura des investissements supplémentaires dans la recherche de traitements.”

Des fonds et les influences

L’OMS est financé par deux sources: par les pays membres et par les grandes fondations philanthropiques. La Bill en Melinda Gates Foundation est devenu le deuxième donateur de l’OMS (voir aussi: http://twha.be/news/melinda-gates-addresses-world-health-assembly-civil-society-registers-its-protest). Le People's Health Movement dénonce l’influence de ces grandes fondations. Cela crée un financement instable. L’OMS devient ainsi dépendant des souhaits du secteur privé. Pour trouver assez d’argent pour ses programmes l’OMS continue ces deals avec le secteur privé. Mais ce genre de compromis ne correspond pas aux besoins réels de la population mondiale. En plus ces grands donateurs maintiennent des liens étroits avec les grandes firmes pharmaceutiques et avec les producteurs de malbouffe comme Coca-Cola, qui n’ont pas nécessairement les mêmes valeurs et objectifs que l’OMS.

La réforme de l’OMS est sur l’agenda du 69e Assemblée mondiale de la Santé: 23-26 mai 2016. Le PHM y sera pour plaider pour un frein sur l’influence des acteurs économiques sur la direction et les priorités de l’OMS au dépens du bien-être et de la santé publique et pour qu’il y ait des contributions plus stables de la part des états-membres.

Plus du dossier Accès aux soins de santé

11/10/16

Le 20 septembre, des actions ont eu lieu à Bruxelles contres les accords de libre échange entre l’Europe et les Etats-Unis & le Canada.

06/07/16
Après la mobilisation des enseignants en début d'année, c'est au tour de la population palestinienne de descendre dans la rue afin de manifester son opposition à la politique sur la sécurité
02/06/16
L’UE négocie un nouvel accord de libre-échange avec les Philippines. Que nous l’ayons appris 'par accident' n’était déjà pas de bon augure …
22/04/16
Le commerce international influence fortement les politiques nationales de santé.
09/05/16
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) doit être réformé vraiment, selon People's Health Movement dont fait partie M3M.
07/04/16
Trouves-tu les 10 différences? Cuba et les Philippines : deux pays en voie de développement et quand même un grand contraste dans leurs systèmes de santé. Comment expliquer cela?
14/12/15
screenshot video
En tant que plus gros bloc commercial au monde, l'Union européenne porte un vif intérêt aux marchés des pays en développement.
18/11/15
Linda
Linda Mashingaidze-Shuro est coordinatrice régionale pour l'Afrique du People's Health Movement et explique dans ce petit film pourquoi nous devons lutter pour la protection sociale.
12/11/15
La société civile belge, sous l’égide du Centre national de coopération au développement (CNCD) et 11.11.11, lance un appel à la protection sociale pour tous, dans le monde entier.
05/11/15
Foto: Reuters, 11.11.11.

Au cours de la semaine d'action du 6 au 15 novembre, la campagne pour la protection soc

27/10/15
Geheel rechts: Linda Mashingaidze-Shuro
Pendant une semaine, Linda Mashingaidze-Shuro, militante sud-africaine pour la santé, a été l'invitée de M3M.
19/09/14

Après 50 ans d'un système intégré de soins de santé à Cuba, les experts s'accordent à dire que la majorité des Cubains ont accès à des soins de santé de qualité.

20/08/14
En septembre, l’Europe prendra de nouveau place à la table des négociations dans le cadre de l’important Accord sur le Commerce des Services encore appelé 'TISA' (Trade in Services Agreement
29/07/14
Foto: Corporate Europe Observatory
Dans les pays en développement, l'Europe poursuit un agenda de privatisation des services, quitte à accroître les inégalités en matière d'accès aux soins de santé.
16/07/14
Après 50 ans de couverture universelle des soins de santé, la plupart des Cubain(e)s ont accès à des soins de santé de qualité.
17/06/14
Encore aujourd'hui aux Philippines, 28 femmes sur 100 accouchent sans aucune aide, une situation qui montre bien le manque flagrant d'accès aux soins de santé.
5637 views