21/09/10

Trois stagiaires intal chez Etoile du Sud

Participation des stagiaires aux cliniques mobiles d'EDS

Annelies, Lien et Kaat, toutes trois étudiantes en médecine, sont parties faire un stage de deux mois chez un des partenaires d'intal au Congo, EDS, basé à Kinshasa. Elles participent à la vie active d'EDS, visitent les différents comités et se rendent utiles à la clinique mobile!

Les jeunes étudiantes ont participé à la clinique mobile d'Etoile du Sud (EDS) qui se rendait à 80km du centre-ville de Kinshasa, à Kimpoko, l'un des sites d'intervention d'EDS.

La clinique mobile est le moyen utilisé par EDS pour attirer la population mais également pour vérifier les indicateurs de santé via les Comités de santé populaires.
« Le calendrier de la clinique mobile est élaboré tous les trois mois », explique Jérôme Ntangu, médecin chargé de la commission santé au sein d'EDS. 
 

L'importance d'une alimentation équilibrée

Lors de chaque clinique mobile, il y a toujours un moment prévu pour la sensibilisation de la population. Lors de la visite à Kimpoko, c'est Kaat qui s'en est chargée. Elle a souligné l'importance de la nutrition dans la vie d'une personne. Elle a expliqué qu'il ne suffisait pas seulement de faire gonfler le ventre par la consommation de n’importe quoi, mais qu'il était nécessaire, voire indispensable d'équilibrer le repas en donnant notamment des substances énergétiques, des lipides et des glucides. Ainsi, elle en a appelé à la conscience des uns et des autres à protéger les groupes exposés à la malnutrition (les femmes enceintes, les femmes qui allaitent et les jeunes enfants). Elle a également précisé qu'il y a deux formes de malnutrition : le marasme et la kwashiorkor. Les enfants atteints de la kwashiorkor peuvent être diagnostiqués par la perte d’appétit, l’apathie, les œdèmes et le fait que leurs cheveux sont frisés. Tandis que ceux atteints de marasme ont faim mais n'ont rien à manger, c’est pour quoi ils sont très maigres.

L'importance de l'allaitement

C’est ainsi qu'elle a conseillé aux mamans d'allaiter leurs enfants jusqu'à l'âge de deux ans car le lait maternel est ce qu'il y a de plus disponible pour la famille. Il est gratuit et complet car il contient tous les aliments dont l’enfant a besoin pour sa croissance et sa bonne santé. De plus, l'allaitement aide à espacer les naissances. Elle a ajouté que la femme enceinte a vraiment besoin d’un repas équilibré parce que, d'une part, elle en besoin en vue se procurer des réserves et, d'autre part, pour l’enfant qu'elle porte. Après cette intervention de Kaat, l'équipe des stagiaires a participé à la consultation des malades : prélèvement des signes vitaux par les infirmières d'EDS, consultation du médecin, laboratoire et prescription médicale.

6926 views